Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Piquot Immobilier, Agence immobilière ST JEAN DE MONTS 85160

La grande évasion de l’été

Publiée le 30/01/2019

La ruée vers l’or du tourisme

Ancienne conseillère municipale et medecin, Anne Ripoche, se rappelle l’année 1948 « ce fut l’explosion, et il faut préciser ici la stupeur des vieux vacanciers devant cette fulgurante évolution ». La révolution des congés payés débarque après la guerre sur le littoral avec son lot de vacanciers gastéropodes à la recherche du "mer-plage-soleil" ! Les centimètres carrés de tissus sur les maillots diminuent fortement et les peaux prennent des légers coups de soleil.
Après les changements de costumes, s’opèrent des changements de coutumes, la plage change de décor. Désormais c’est le corps qui parle. On ne se cache plus pour se changer. La plage est synonyme de plaisir et séduction.
Au programme des journées estivales, la glisse et l’automobile se déclinent en régates, concours et soirées d’élégance. Europe 1 et Michelin entretiennent toute une culture populaire du jeu sur la plage.  Les vacanciers bougent du bassin au

dancing du Casino La Pastourelle tout juste ouvert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut anticiper le développement spectaculaire de la station balnéaire de Saint Jean de Monts. Un échange de forêts avec les Deux-Sèvres permet la création de parcelles à bâtir. Le promoteur Minélian annonce qu’il est possible « d’être locataire ou propriétaire sur le front de mer de la « Floride française » dans les meilleurs conditions ».
La Société d’Aménagement de la Côte de Monts, symbole du progrès et de la modernité, est créée pour pouvoir accueillir le plus de touristes possible. Dans les années 1960, rien ne paraît insurmontable. La partie Noord du front de mer actuel de Saint-Jean-de-Monts cristallise tous les désirs d’aménagement. Les sociétés Merlin et Palvadeau développent des constructions selon un cahier des charges qui doit casser le côté rectiligne du front de mer, respecter la clientèle familiale et s’adapter aux besoins de l’automobile. La liberté, l’enthousiasme et l’entreprenariat, vive les Trente Glorieuses : !

C’est en 1990, alors que les attentes des vacanciers se modifient que Saint-Jean-de-Monts se lance dans une étude pour la revalorisation du front de mer. Au programme, privilégier qualité, le cadre de vie, l'habitat accéssible, les services et une bonne organisation. L’esplanade de la mer est redessinée et herborée.

L’urbanisation de ce front de mer doit donc être expliquée dans son contexte économique et social : les vacanciers rêvaient de vue sur mer en location ou en propriété. L’étalement urbain n’a pas été privilégié au profit de l’habitat vertical pour garantir au maximum la préservation des espaces encore vierges.

Notre actualité